google04577ab73b243bac.html Le limnigraphe du Mas d'Agenais
Rechercher

Le limnigraphe du Mas d'Agenais

Un limnigraphe, ou station limnimétrique, permet l’enregistrement de la hauteur d’eau dans un cours d’eau.

Celui du Mas d’Agenais est un limnigraphe à flotteur. L’appareil est placé bien au-dessus du niveau de l’eau, il est relié à un flotteur qui reste à la surface grâce à un contrepoids auquel il est relié par un câble et une poulie. Il inscrit les fluctuations de niveau d’eau par un stylet relié à la poulie. Celui-ci inscrit sur un graphe solidaire à un tambour rotatif appelé limnogramme, qui fait un tour par 24 heures, par semaine ou par mois.

Photo prise avant restauration

Le limnigraphe du Mas d’Agenais, restauré en 2018, a été construit en 1905. Il était alors le premier et le seul appareil de mesure de ce type en Moyenne Garonne. Il a fonctionné jusqu’en 1981. Une passerelle reliait la plateforme du limnigraphe au niveau du parking actuel. Elle permettait d’accéder facilement à la machinerie et à son relevé, quel que soit le temps.

Un câble tendu d’une berge à l’autre de la Garonne, équipé d’un pointeur en son milieu, permettait de mesurer la vitesse du courant. Le treuil qui tendait le câble est encore visible à proximité du limnigraphe. Ces deux mesures (hauteur et vitesse) multipliées par la largeur du fleuve permettaient de déduire le débit du fleuve exprimé en mètres cubes par seconde.





Qui a inventé le limnigraphe?


Dr. Forel François Alphonse est né en 1841 à Morges, au bord du Lac Léman. Il est professeur en médecine et passionné par le Lac Léman dans tous les aspects scientifiques connus de l’époque (géo-morphologique, circulation des eaux, sédimentation, chimie de l’eau, diversité biologique). Toute sa vie il étudie le lac Léman. Il est le père fondateur d’une nouvelle science qu’il appelle la limnologie.

Au début il utilise les échelles graduées fixées verticalement au mur d'un quai dans un port. Le problème c’est que les mesures sont prises par les gendarmes ou des gardes-ports à des endroits différents et heures différentes.

En 1876 il installe le premier limnigraphe à flotteur dans son jardin à Morges. Dr. Forel reconnaît cependant que la méthode la plus parfaite pour observer les seiches (les vagues sur le lac) est celle du limnographe à flotteur aussi décrit à l’époque comme « limnimètre enregistreur ». Dérivés des marégraphes installés au bord de la mer, ils sont conçus pour mesurer et enregistrer le niveau du lac Léman durant une certaine période de temps. Les oscillations verticales d’un flotteur placé à la surface de l’eau sont transformées mécaniquement en tracés horizontaux qui s’inscrivent sur un rouleau de papier dont l’avancement est commandé par un mouvement d’horlogerie.